fête des pères

ahah, mémémé, même ces moments qui devraient être juste du bonheur, de la malice, du sucre pour l’humeur… sont à manier avec précaution, sont susceptibles de froisser un peu par ici ou beaucoup par là…
Malgré les familles recomposées, les grrrrands débats, le budget qui est en général pris sur mes deniers personnels, et je ne parle pas du temps consacré à arroser des plantes, fignoler des constructions, tresser du rafia ou dresser du bolduc sur une trentaine de paquets cadeaux le soir au lieu de faire un monopoly avec mes enfants… les pas mercis, les moqueries sur le travail des enfants (donnez moi une enveloppe pour faire des perles avec de beaux matériaux plutôt qu’avec des nouilles)… malgré toute cette ingratitude ambiante générale, je le fais. Je le fais pour la lueur de bonheur des enfants qui sont heureux de confectionner un cadeau pour leurs parents… même celle qui a dit que mon cadeau « il était trop nul », était pressée de l’emmener chez elle… pour le petit bout qui me demande « Comment ça s’écrit t’es belle ma maman ? »…
Pour les mamans, cette année, j’ai craqué pour ça :

cadeau école fête des mères bricolage
Les enfants ont « travaillé » 10 mn, mon homme et moi… quelques heures… J’espère que les mamans auront apprécié vu le temps que ça nous a pris, je ne le referai pas…

Pour les papas, j’ai donc renoncé aux cornichons, aux courges et aux navets, même d’autrefois… J’ai opté pour de jolis piments ronds et rouges… c’est viril, c’est pas vexant et c’est raccord pédagogiquement parlant avec mon boulot en classe…

On verra l’année prochaine…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Suggestion d'article

sortie-scolaire