peur

Non mais vous y croyez, à ça ?!! Il était content de lui en plus !
D’abord, il n’y en avait effectivement plus mais je le savais pour les avoir terminées la veille… Mais j’ai bien cru me faire agresser et j’allais lui raconter mon émotion quand il m’a tout coupé de la sorte !! Bon mais en fait, non, le pauvre gars sur lequel je prévoyais déjà de balancer une perforeuse 4 trous en métal avant de me barrer, les jambes à mon cou, en hurlant, ne me voulait aucun mal…
Un peu comme le gars sur le quai à Evry, en descendant le dernier RER qui me demandait l’heure l’air menaçant…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Suggestion d'article

sortie-scolaire
baobab01650pxls