femme fatiguée

C’est pas féminin, comme réflexion, ça ? L’un des réconforts que j’ai toujours eu dans ce métier, c’est l’affection témoignée par mes élèves… J’ai toujours été « trop belle », « trop bien », j’ai toujours un parfum qui sent « trop bon » et quand on me manque de respect, bin ça se fait « trop pas »…

C’est bête, de trouver agréable qu’après une journée épuisante où l’on se sent totalement défaite et dans un état misérable, un petit bout vienne nous dire que vraiment, il nous trouve jolie, (même si ce n’est manifestement pas le cas) ? Bin moi je trouve ça « trop mignon »… et je prends…

Voilà, nous nous faisions cette réflexion avec un tendre amusement , avec deux collègues en fin de semaine…

La déconsidération du métier d’enseignant, à cause des femmes…?!

dévalorisation métier enseignant rue 89

Rendez-vous sur Hellocoton !

Suggestion d'article

sortie-scolaire